Style

Pour moi, deux éléments subliment un écrit, le renforcent et le rendent captivant.

Le drame.

Le suspense.

Ces éléments viennent enrober et user l’action, la rendre particulièrement tendue. Cette mécanique alimente ce que l’on pourrait considérer comme une hormone propre au plaisir de la lecture.

Et qui se traduit par l’interprétation et la spéculation.

Le déclencheur, ce qui attise tout ce processus, est très souvent humain. La pensée, la réaction et enfin l’action d’un personnage se succèdent en obéissant à sa psyché. La richesse de notre espèce est justement l’intelligence, au sens large, la capacité à agir de manière non pas automatique ou stéréotypée, mais selon la personnalité, l’histoire personnelle, le passé, l’approche cognitive, etc…

Ce qui nous rend tous unique rend également tout récit imprévisible. L’a priori nous laisse croire à une façon de procéder, jusqu’à ce que nous soyons contredits.

Mon style est l’exploration sensationnelle de l’humain, qui nous vend la logique en y dissimulant l’insensé, l’inattendu, la folie.